Hôtellerie/Tourisme, 14. septembre 2006
«Historic Switzerland» La phase operationnelle approche

Presente ce printemps à la Tournee des vacances, le projet «Historic Switzerland» entrera prochainement dans sa phase operationnelle. Le departement marketing de Suisse Tourisme se reunira à cet effet à la fin de cette semaine et une brochure ad hoc verra le jour en 2007.

Laurent Missbauer

L'engouement pour le tourisme dit historique prend de plus en plus d'importance. A un tel point que Suisse Tourisme (ST) a decide d'en faire un de ses prochains chevaux de bataille. Presente le 4 mai, à la Journee suisse des vacances à St-Gall, le projet «Historic Switzerland» sera lance en mars prochain, lors de l'ITB, le salon touristique de Berlin, et reunira des offres touristiques comprenant des bateaux et des trains à vapeur, des chàteaux, des musees et des hôtels historiques. Ces derniers font par ailleurs partie de la nouvelle strategie de cooperation entre ST et hotelleriesuisse, coopcralion qui avail etc deVnilce elle amssi le 4 mai à St-Gall.

«II ne suffit pas d'avoir trois vieilles pierres»

Quatre mois apres sa presentation, le projet «Historic Switzerland» s'apprete donc à entrer dans sa phase operationnelle. Les hôtels, les compagnies de transport et les musees ont en effet ete invites par ST à deposer leur candidature jusqu'au 15 septembre. «C'est d'ailleurs pour faire le point sur ces candidatures que le departement marketing de ST se reunira cette semaine», a explique Catherine Zimpfer, la responsable du projet aupres de ST.

Si elle reconnait que l'annonce du lancement du projet a suscite un grand engouement - «de nombreuses personnes se sont immediatement proposees d'y adherer» -, Catherine Zimpfer tient neanmoins à souligner que les offres touristiques retenues dans la brochure qui sera publiee en 2007 devront etre coherentes et «faire viere» une experience. «Il ne suffira pas d'avoir trois vieilles pierres», precise-telle. «Un grand interet a par ailleurs ete manifeste non seulement parViaStoria, qui recense les voies de communication historiques de Suisse, mais egalement par les sites inscrits au patrimoine mondial de 1'Unesco ou encore par des sites tels que Ballenberg, le Muse rural de l'habitat.»

Barbara Zaugg, responsable des Swiss Historic Hotels, confirme que les offres historiques connaissent actuellement beaucoup d'engouement. Son groupement a ainsi quadruple le nombre de ses membres ces deux dernieres annees (lire l'encadre). Il est en effet passe de 8 hôtels en 2004 s 31 aujourd'hui avec notamment 1'arrivee de deux hôtels en Suisse romande, l'Hôtel Bella-Lui à Crans-Montana et le Grand Hôtel & Kurhaus à Arolla (VS). Salvatore di Mare, directeur de l'Hôtel Bristol à Geneve, un quatre-etoiles dont le caractere historique est souligne par la presence de nombreux tableaux anciens, precise que le tourisme historique interesse avant tout les touristes individuels, «surtout americains».

Les Americains apprecient les hôtels historiques

J'ai encore reu la semaine passee quatre couples des Etats-Unis qui ont uniquement choisi d'anciens hôtels de charme pour leur voyage en Europe», releve Salvatore di Mare. «Apres avoir sejourne dans notre etablissement, partie integrante du Square du MontBlanc erige en 1851 et transforme en hôtel en 1896, ils m'ont dit qu'ils logeraient egalement dans un hôtel historique à Florence».

L'interet des clients americains s'explique aisement. Chez eux le parc hôtelier est avant tout constitue d'etablissements modernes. Il n 'y a pour ainsi dire pas d'hôtels historiques et encore moins de chàteaux moyenàgeux, à part peut-eire à Disneyland... Une lacune que les touristes americains - mais egalement d'autres pays - cherchent à combier pendant leurs vacances.

Swiss Historic Noteis: de huit à trente-et-un membres

Le regain d'interet pour les hôtels historiques et le fait que ces derniers se presenteront des 2007 non plus sur leur site www.swiss-historic-hotels.com mais bien sur www.MySwitzerland.com sont du goüt d'hotelleriesuisse. «Cela correspond à notre volonte de mieux commercialiser à I'avenir des hôtels d'un meine segment», note Annette Stoffel, responsable du Service des membres et des cooperations-marketing chez hotelleriesuisse. A ce titre, eile a participe au debut de cette semaine à une reunion de travail avec les groupes hôteliers dont [es Swiss Historic Hotels qui ont vu leur nombre passer de huit à trenteet-un au cours de ces deux derni&es annees. «Nous sommes encore à la recherche de nouveaux membres, notamment en Suisse romande et surtout sur l'Arc lemanique oü nous ne comptons pour I'instant qu'un seul membre, l'Hôtel Masson à Montreux-Veytaux», releve Barbara Zaugg, la responsable des Swiss Historic Hotels. Enfin, la brochure de Suisse Tourisme consacree au projet «Swiss Historic» devrait etre terminee à fin fevrier. Eile pourra ainsi etre presentee au debut du mois de mars à I'ITB, le salon touristique de Berlin. LM

arrière